Enrichissement de données B2B – Guide complet 2021

publié le

21/9/2021

Enrichissement de données – Guide complet 2021

L’enrichissement de données est une procédure qui consiste à compléter une base de données avec de nouvelles informations. En somme, il s’agit de procurer davantage de valeurs aux données existantes ! Conscientes du formidable intérêt que cela peut apporter à n’importe quel niveau (marketing, vente, administratif, direction), un nombre croissant d’entreprises se lancent dans l’enrichissement de données. Mais attention : il est primordial de bien connaitre certains principes et de travailler en amont sur sa base pour un résultat optimal. Nous expliquons tout cela dans le présent guide.

Qu’est-ce que l’enrichissement de données B2B ?

Les bases de données sont largement utilisées par les entreprises. Nous en avions déjà parlé dans notre étude sur les bases de données entreprises.

Malheureusement il arrive souvent qu’une base ne dispose pas d’assez de données ou ne soit pas suffisamment mise-à-jour, ce qui la rend vite obsolète et difficilement exploitable. Dans ce cas la meilleure solution est de l’alimenter avec de nouvelles sources d’informations : c’est ce qu’on appelle l’enrichissement de données

Enrichissement de données : définition

L’enrichissement de données est un procédé qui consiste à compléter une base de données interne avec de nouvelles données provenant d’une ou plusieurs sources externes. Par exemple une base de données prospects contenant seulement 2 colonnes (nom de l’entreprise et son numéro de Siren) pourrait être enrichie par :

- Des données légales : adresse postale, code d’activité APE, annonces officielles Bodacc

- Des données financières et économiques: chiffre d’affaires, bilan comptable, nombre d’employés, marques détenues

- Des informations digitales : sites Web exploités, réseaux sociaux

- Des contacts qualifiés : nom, prénom, poste et mail de personnes clefs (PDG, directeur commercial, etc.)

Cette liste n’est pas exhaustive, une base pouvant être enrichie de plusieurs dizaines, voire de centaines de types de données supplémentaires !

L’enrichissement de données se démocratise au sein des entreprises, en 2018 cette activité aurait augmenté de plus de 80% ! Un nombre croissant de sociétés comprennent l’importance d’enrichir leurs données, et peuvent d’autant mieux le faire que de nouvelles solutions d’enrichissement ont vu le jour sur le marché français. Nous en parlons plus bas dans la partie <ancre>comment enrichir ses données</ancre>.

Quelles sont les sources de données d’entreprises ?

Le nombre de sources de données s’est considérablement accru depuis 2016, avec la promulgation d’une loi ouvrant la consultation et l’exploitation de nombreuses données publiques. Citons notamment :

- Le BODACC (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) pour les annonces commerciales

- INFOGREFFE pour l’accès aux données comptables et financières des entreprises

- L’INSEE pour les informations provenant notamment de la base SIRENE

- L’INPI relativement aux données légales provenant du RNCS (Greffe des tribunaux de commerce)

Outre les sources de données publiques, nous retrouvons également :

- Le contenu des sites internet des sociétés

- Les publications officielles (rapports annuel, rapports de gestion, communiqués…)

- Les réseaux sociaux (Linkedin, Twitter, Facebook)

Enrichissement de données B2B ou B2C, quelle différence ?

Le B2B (Business to Business) désigne les activités commerciales et marketing réalisées entre entreprises, le B2C (Business to Consumer) quant à lui désigne les activités entre entreprises et particuliers.

Par extension l’enrichissement B2B concerne les données d’entreprises (informations légales, financières, commerciales, etc.) ; l’enrichissement B2C les données des particuliers (noms, professions, âge, CSP, etc.).

Nous nous focaliserons ici sur l’enrichissement de données d’entreprises. Evidemment le principe reste le même, et le présent article pourra vous être utile si vous souhaitez vous documenter sur l’enrichissement de données B2C ; à noter que dans ce cas vous devrez être très vigilant sur les méthodes de récupération et de gestion des données, la règlementation RGPD (Règlement Général sur la protection des données)étant beaucoup plus strict s’agissant des informations de particuliers.

Pourquoi enrichir une base de données entreprise?

L’enrichissement apporte de la valeur aux données dont dispose une entreprise ce qui en fait un en eu important dans une multitude de domaines : stratégie marketing, relation client, étude de marché, veille concurrentielle…

A défaut de pouvoir être exhaustif voici quelques-uns des nombreux avantages que procure l’enrichissement de données :

Augmenter l’efficacité de sa stratégie marketing et commerciale

L’enrichissement de données est un formidable outil pour démultiplier la puissance de frappe de votre stratégie marketing.

Inbound marketing : l’avantage des formulaires légers

L’inbound marketing est une stratégie de plus en plus plébiscitée par les équipes marketing des entreprises. En effet, si cette méthode est bien maitrisée, elle peut être une formidable source de trafic ciblé et de leads qualifiés. Pour rappel, l’inbound marketing est une stratégie de création de contenu permettant d’attirer des visiteurs en vue de les convertir en leads puis en clients ; la conversion en lead passe généralement par un formulaire de contact que le visiteur est invité à remplir. Or un formulaire léger comportant un minimum de champs (des informations additionnelles seront complétées par l’enrichissement de données) aura beaucoup plus de chance d’être remplis qu’un lourd formulaire d’une dizaine de champs.

Ou se place l'enrichissement de données dans ce contexte ?? Et bien notamment dans les formulaires BtoB où il est possible d'intégrer un service d'autocomplete pour proposer directement des résultats pertinents à l'utilisateur lorsqu'on lui demande quelle est sa société... et récupérer toutes les informations directement depuis un service API de données d'entreprises pour créer un compte CRM au carré, illustration :

Pour en savoir plus consultez notre page dédiée !

Mieux cibler sa campagne de marketing automation

Une fois la liste de leads qualifiés établis, ces derniers vont pouvoir entrer le tunnel de conversion. C’est généralement là qu’est utilisé le Marketing Automation, une technique marketing qui consiste à automatiser les campagnes d’emails ou plus généralement un ensemble d'actions selon des scénarios... basés sur les datas.

Ainsi si vous disposez de données enrichies sur vos prospects vous serez capable de mieux les segmenter. Cela vous permet alors d’élaborer des scénarios de marketing automation plus pertinents et personnalisés. Résultat attendu : une meilleure interaction avec les prospects et in fine un meilleur taux de transformation.

Aider les commerciaux à mieux convertir

De la même manière que précédemment, un commercial qui dispose d’informations complètes et justes sur un prospect qu’il va contacter aura beaucoup plus de facilité à le transformer en client.

En effet il lui sera plus facile de ficeler un argumentaire personnalisé répondant à un réel besoin, s’il a à sa disposition des informations telles que le secteur d’activité du prospect, son positionnement dans la chaine de valeur, le rôle de l’interlocuteur dans l’entreprise…

Par ailleurs une base de prospects enrichie de données contacts permet de multiplier les moyens de contacts (joignabilité améliorée).

Améliorer la connaissance clients et fournisseurs

Disposer de données clients à jour, récentes et fiables a aussi des avantages dans la relation d’une entreprise avec les tiers.

Une base de données clients hautement enrichie permet de mieux les connaitre, de comprendre leurs besoin set de réagir rapidement en cas d’évolution de leurs comportements d’achat.

Si la connaissance client semble évidente, celle des fournisseurs peut également être un enjeu stratégique important. Par exemple connaitre grandes lignes comptables permet de supputer d’éventuelles difficultés (par exemple un fournisseur proche du dépôt de bilan )qui pourrait mettre à mal la chaine de production.

Quels sont les différents types d'enrichissement de données possibles ? 

1- Enrichir ou mettre à jour des données d'entreprises incomplètes (SIRETISATION notamment)

Dans les entreprises peu digitalisées ou les petites structures, il est fréquent que les commerciaux ne soient pas très rigoureux sur la collecte et l'enregistrement des données client. Le problème est qu'avec la montée des CRM/ERP, les bases de données à trou ou avec des données erronées sont un calvaire et ne permettent pas d'utiliser ces outils à plein potentiel.

Ainsi, de nombreuses sociétés réalisent ponctuellement des enrichissements et mises à jour de leur base de données client afin notamment de sireniser les comptes ce qui évite les doublons et permet de rattacher proprement les contacts à un compte.

Sur Societeinfo vous pouvez très facilement charger une base au format excel ou CSV avec des noms d'entreprise, sites web, adresses etc et récupérer une quarantaine d'information légale, administrative, financière et même web (site, réseaux sociaux, email générique)

Une petite démo vaut mieux que des mots !

Démo Enrichissement Société  Société

Démo Enrichissement Société Société

2 - Enrichir des données d'entreprise en données de contact

C'est le cas le plus usuel ! Vous recherchez des contacts à engager sur une liste de sociétés que vous avez constitué afin d'engager une campagne de prospection.

Sur Societeinfo, vous allez pouvoir générer des contacts ciblés avec email et/ou Linkedin selon vos souhaits mais surtout vous allez pouvoir cibler des typologie de postes spécifique comme Marketing ou encore Directeur Général.

Encore une fois une petite vidéo de démo s'impose !

Vidéo enrichissement de société en contact

Vidéo enrichissement de société en contact

Comment faire de l’enrichissement de données B2B ?

 

3 étapes avant de se lancer dans l’enrichissement de données

L’enrichissement de données n’est pas à prendre à la légère, d’autant plus qu’à l’échelle d’une entreprise les besoins peuvent porter sur une grande quantité d’information.

Une telle procédure engendre des coûts (nous détaillons ce point plus bas) et peut être inefficace voire contreproductive si elle est mal gérée. Il est donc important de réfléchir en amont aux 3 points suivants :

1.      Définissez précisément vos besoins

Il n’est pas judicieux de récolter le plus de données possibles, même celles dont on n’a pas besoin en se disant « qu’elles pourraient avoir un usage un jour, ne sait-on jamais ». En effet drainer trop d’information porte un risque :

- De gestion des bases de données, qui peut devenir trop lourde et complexe pour être convenablement exploitées ;

- De stockage des données qui peut revenir très cher (achat / location de puissants serveurs ou service cloud, employés dédiés à la gestion du stockage, etc.) ;

- Juridique, la réglementation RGPD encadrant strictement les données récupérées par les entreprises. Or plus une base contient d’informations et plus il est difficile de s’assurer de sa bonne conformité (par exemple certaines données personnelles devant être obligatoirement supprimées au bout d’un certain temps).

Selon un rapport de Veritas intitulé Databerg en moyenne 14% des données détenues par les entreprises ont un véritable intérêt pour leurs activités.

Par conséquent il est important de définir en amont les données que vous souhaitez acquérir. Posez-vous la question : quel usage vais-je en avoir ?  L’avantage que je compte en tirer justifie-t-il les ressources à employer ? Cela fait, vous pourrez alors enrichir les données dont vous avez réellement besoin.

2.      Segmentez votre base de données

L’enrichissement de données est d’une grande utilité pour segmenter une base de données, et la réciproque est également vrai. En effet, il est fréquent que certaines lignes de données n’aient pas les mêmes besoins d’enrichissement.

Par exemple une base de prospects pourra être segmentée en fonction de la taille et ou l'activité de l’entreprise, chaque segment sera alors enrichi de manière adéquate (le besoin d’information ne sera pas la même selon qu’il s’agit d’une entreprise de grande taille, d’une TPE ou d’un entrepreneur).

En structurant votre base pour affiner et quadriller vos besoins d’enrichissement, vous maximiserez alors votre retour sur investissement.

3.      Evaluez et homogénéisez vos sets de données

Il est important d’évaluer en amont la qualité et la fraicheur de vos données existantes avant de vous lancer dans une procédure d’enrichissement. Cela vous permettra :

- De connaitre précisément les données que vous avez (ou non) besoin d’enrichir ;

- D’éviter de mélanger de nouvelles données fraiches avec d’anciennes obsolètes, ce qui mitigerait le résultat de l’enrichissement ;

- D’avoir à refaire une nouvelle procédure d’enrichissement peu de temps après, ce qui serait une perte de temps et d’argent.

Ensuite homogénéisez au maximum les données de la base, corrigez les erreurs, supprimez les doublons. Non seulement cela facilitera l’enrichissement en lui-même mais également le travail des éventuels data analystes et/ou data scientist.... et donc le budget.

Si vous n’avez pas le temps ou les moyens d’assainir toutes les données, focalisez-vous a minima sur la clef de rapprochement, c’est-à-dire la donnée commune entre les différentes sources qui vont servir à enrichir la base. Il peut d’agir du numéro de SIREN, de l’adresse du siège social, du nom juridique de l’entreprise…

Sélectionnez les bonnes sources de données externes

L’étape suivante est bien évidemment de trouver les sources de données externes qui viendront enrichir votre base. Elles peuvent être :

- Publiques, nombre d’entre elles étant désormais accessible depuis l’ouverture en libre accès des données publiques en 2017.

- Privées, il s’agit données issues de bases privées (par exemple Linkedin)

Les données publiques ont l’avantage d’être gratuites et compatibles avec la règlementation RGPD. Mais elles souffrent de deux inconvénients importants : d’abord, leur récupération et traitement nécessitent des compétences techniques dont ne disposent pas toutes les sociétés, en particulier les petites structures. Ensuite ces données comportent malgré tout des imperfections (par exemple des erreurs de saisies) qui doivent être corrigées en amont.

Le plus simple est alors de passer par une plateforme comme Societeinfo.com qui se charge de ces tâches en amont et vous redistribue les données bien structurées et à jour.

Les données privées coutent généralement chères et ne sont pas toujours compatibles avec la réglementation RGPD (vérifiez bien ce point car la sanction en cas de non-respect peut être lourde !).

Le meilleur des deux Mondes grâce à Societeinfo.com

Societeinfo.com est une solution d'agrégation, d'export et d’enrichissement de données d’entreprise et de contacts. Elle récupère les données sur toutes les bases publiques ainsi que des bases privées à forte valeur (données Web, réseaux sociaux), les homogénéise, les corrige si besoin, et les mets à disposition de ses clients. A noter que toutes ses données sont compatibles avec la réglementation RGPD.

Combien coûte un enrichissement de données ?

Le coût d’un enrichissement de données dépend principalement les types de données souhaités et le nombre de lignes à enrichir.

Chez Societeinfo les tarifs sont parmi les plus attractifs du marché. Un enrichissement complet (données légales, financières, Web, réseaux sociaux, contacts, etc.) coute entre 0,25€ et 0,03€ par ligne en fonction du volume de votre base.

Pour en savoir, consultez les les tarifs societeinfo.com.

Des questions ? Besoin d'assistance sur un projet d'enrichissement de données ? Parlons en :